« Le merci du client vaut tous les résultats chiffrés »

img_7313_11Avant d’être courtier immobilier, Bertrand Chrétien a été banquier… Et client de Sol-Fin, à Lattes. L’Héraultais cherchait le meilleur financement pour l’achat de sa résidence principale. Stevo Dojcilovic, aujourd’hui son collègue, le lui a trouvé.

A l’heure de se poser la question d’une éventuelle réorientation professionnelle, Bertrand s’est souvenu de « l’approche client, l‘écoute, la disponibilité, la réactivité et l’accompagnement » dont il avait bénéficié. Autant de valeurs qu’il a porté, durant 21 années passées dans une banque en tant que conseiller financier, clientèle, puis patrimoine. Mais qu’il avait de plus en plus de mal à satisfaire, avec l’évolution de la profession.

Le métier de courtier en prêt immobilier lui est alors apparu comme le moyen de continuer à faire ce qui l’avait fait embrasser le monde de la finance : le conseil au client, « avec l’éthique inculquée par mes parents toujours à l’esprit ».

Il renoue avec la négociation, qu’il apprécie particulièrement

Aujourd’hui à l’agence Sol-Fin de Lattes, il ne le regrette pas. « On est recentré sur un projet, sollicité par le client. On fonctionne sur sa satisfaction uniquement. ».

En contactant désormais les banques afin d’obtenir le prêt immobilier au meilleur taux, Bertrand renoue aussi avec la négociation, qu’il appréciait particulièrement lorsqu’il préparait son DUT en techniques de commercialisation à Montpellier. « A chaque fois, c’est un défi. Et puis il y a le plaisir d’avoir fait gagner de l’argent au client. »

Très attaché à la ponctualité, la disponibilité et la réactivité, Bertrand n’attend qu’une seule reconnaissance : « Le merci du client. Cela vaut tous les résultats chiffrés que je pouvais avoir en banque. »