menu

VOTRE EXPERT CRÉDIT À : BÉZIERS | CLERMONT L’HÉRAULT | LATTES | NARBONNE | PERPIGNAN

Accueil » Divers » Prêt immobilier refusé : vers un réexamen de certains dossiers ?

Prêt immobilier refusé : vers un réexamen de certains dossiers ?

Fév 7, 2024

Vous avez essuyé un refus de prêt immobilier de la part d’une ou plusieurs banques après avoir soumis une offre pour un logement ? Voici quelques conseils à considérer !

Recours

Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) s’est réuni le lundi 4 décembre 2023 pour discuter des mesures visant à stimuler la production de prêts immobiliers. Depuis août, cette production est passée sous la barre des 10 milliards d’euros par mois, selon la Banque de France. Parmi les mesures envisagées, figure la mise en place d’une procédure de réexamen des dossiers refusés. Les banques devront respecter un délai maximal pour répondre aux demandes des emprunteurs, une mesure qui devrait être mise en place début janvier 2024. Cependant, il est souligné que l’objectif n’est pas de fournir du crédit à ceux qui ne pourraient pas y accéder autrement, mais plutôt de clarifier les raisons des refus et de faciliter les interactions entre les emprunteurs et les prêteurs. Cette mesure est destinée à une minorité de cas qui pourraient justifier d’une solvabilité, mais qui n’ont pas obtenu le prêt pour des raisons autres que financières.

Raisons du refus

Si votre demande de prêt immobilier a été rejetée, ne vous découragez pas. Il est essentiel de comprendre quels aspects de votre dossier ont posé problème. Est-ce votre taux d’endettement ? Votre capacité d’apport ? Un historique de découvert bancaire ? Cette étape est cruciale car les critères d’attribution peuvent varier d’une banque à l’autre. Cette information vous permettra d’améliorer votre dossier et d’augmenter vos chances d’obtenir le prêt immobilier souhaité.

Rebondir

Certains éléments de votre dossier peuvent avoir joué en votre défaveur lors du refus de prêt. Par exemple, pour certaines banques, un découvert bancaire peut être un facteur rédhibitoire. Cependant, d’autres établissements adoptent une approche plus souple et évaluent votre profil emprunteur selon d’autres critères. Il est donc possible de trouver une solution adaptée à votre situation, comme l’a fait Mélanie, propriétaire d’un appartement en région parisienne, qui a réussi à obtenir un prêt auprès d’une banque mutualiste malgré un refus initial.

Si votre compromis ou promesse de vente comporte une condition suspensive d’obtention de prêt immobilier, assurez-vous de présenter la preuve des refus bancaires pour annuler la transaction.

En résumé, bien que le refus de prêt immobilier puisse être décourageant, il existe des moyens de surmonter cette situation. En reconsidérant votre dossier, en recherchant des alternatives et en consultant des professionnels du secteur, vous augmentez vos chances de réaliser votre projet immobilier.