Tout savoir sur le prêt immobilier

Un projet immobilier est pour la plupart des ménages l’investissement de toute une vie. Apport personnel, crédit pouvant aller jusqu’à 30 ans, la démarche n’est pas anodine et peut en effrayer plus d’un. Mais bien conseillé et bien accompagné, c’est aussi à l’heure actuelle le meilleur placement financier, et surtout, quelle satisfaction d’être enfin chez soi et de se constituer un patrimoine familial !

Quelles sont les conditions pour emprunter ?

  • L’apport personnel

Le premier élément que les banques vont observer lors du montage d’un plan financier pour l’acquisition d’un bien immobilier est bien sûr votre apport personnel. Il déterminera naturellement la somme restante à emprunter. Plus cette somme sera réduite, plus les mensualités le seront également, et plus il vous sera facile de financer votre projet.

  • La situation financière

Dans la plupart des cas, l’apport personnel ne suffit pas à financer l’intégralité du bien convoité. Il faut donc emprunter la somme restante à un organisme bancaire. Ceux-ci sont de plus en plus vigilants et observent attentivement le comportement financier du futur acquéreur.

  • Les revenus

Les banques vont en premier lieu regarder votre situation en ce qui concerne votre emploi. Il vous sera beaucoup plus simple d’emprunter si vous êtes en CDI avec 10 ans d’ancienneté, et d’autant plus si vous êtes fonctionnaire. Elles ont besoin d’être rassurées sur votre capacité à rembourser vos mensualités jusqu’au bout du crédit.

  • La gestion de l’argent

Mais ce n’est pas tout, elles vont aussi s’attarder sur vos antécédents bancaires, remonter dans le temps et regarder votre comportement vis-à-vis de l’argent et de votre budget. Si elles constatent que vous êtes régulièrement à découvert, que vous avez de grandes difficultés à gérer votre argent, elles établiront qu’ajouter un crédit à cela ne vous rendra la situation que plus difficile.

  • L’endettement

Il va de soi que si vous avez déjà d’autres crédits en cours, elles regarderont la capacité d’endettement que vous pouvez supporter en plus sans que cela ne vous porte préjudice. De manière générale, elles estiment que tous crédits confondus, le montant remboursé mensuellement ne doit pas dépasser 33% de vos revenus.

  • Le prêt envisagé

Une fois tous ces éléments financiers observés, elles vont pouvoir vous proposer d’emprunter une somme à un certain taux et pour une certaine durée.

Les taux de prêt immobilier évoluent régulièrement au cours de l’année. A vous d’essayer d’acheter au moment où les taux sont relativement bas, ce qui est encore le cas actuellement. Ensuite, la mensualité que vous allez devoir chaque mois à la banque dépendra du nombre d’années durant lesquelles vous allez devoir rembourser votre prêt.

Plus vous emprunter sur un grand nombre d’années, plus la mensualité diminuera. Avantageux ? Oui et non car si cet étalement dans le temps du remboursement permet effectivement de pouvoir emprunter une somme assez importante pour vous offrir la maison de vos rêves, il faut savoir que plus vous étaler votre remboursement, plus vous allez payer d’intérêts à la banque. Au final, selon les cas, il peut arriver que sur 30 ans, on rembourse deux fois la somme empruntée à la banque (vous empruntez par exemple 100 000 € et 30 ans plus tard vous aurez remboursé 200 000 €, la banque vous aura fait payer 100 000 € d’intérêt pour vous avoir prêté 100 000 €). Il faut donc rester cohérent sur le montant emprunté et la durée de remboursement.

Quelles sont les différentes étapes ?

Le montage d’un prêt immobilier peut prendre plusieurs semaines, il faut donc anticiper et ne pas s’y prendre au dernier moment.

Dans un premier temps, contactez votre banque, c’est souvent elle qui sera la plus à même de vous faire la meilleure offre car elle vous connaît, et connaît justement votre comportement financier. Et surtout, elle ne veut pas perdre un client.

Mais les autres banques ont, elles, très envie de vous avoir comme nouveau client, elles seront donc très attentives à votre dossier et essayeront de vous proposer une offre attractive. Il ne faut donc pas hésiter à faire jouer la concurrence et à négocier pour obtenir le meilleur taux et les meilleures conditions (comme la possibilité de rembourser le crédit avant la fin sans avoir à payer d’indemnités).

Une fois votre choix arrêté et un accord de principe obtenu, vous recevrez une offre de prêt. Vous aurez alors un délai de réflexion obligatoire de 11 jours avant de pouvoir la retourner signée à l’organisme bancaire que vous aurez retenu.

Vient ensuite la signature de l’acte de vente chez le notaire et le déblocage des fonds. La banque vous remettra à ce moment-là un chèque de banque. Il est aussi possible maintenant, certains notaires le font, de régler directement par virement. Vous économisez ainsi le coût du chèque de banque. Dans le cas d’une construction, ou de l’achat sur plan d’un appartement, l’argent sera débloqué, sur présentation de justificatifs, au fur et à mesure de l’évolution de la construction.

Pourquoi faire appel à un courtier ?

Comme vu précédemment, il est important de se renseigner auprès de tous les organismes bancaires et de négocier avec eux pour obtenir la meilleure offre. Ces démarches peuvent rapidement être très chronophages, surtout lorsque l’on a un emploi et peut de possibilité pour se rendre à des rendez-vous en pleine journée, puisque les banques ont la bonne idée d’être ouvertes aux heures de bureau. De plus, il n’est pas toujours facile de savoir négocier, et de penser à différents critères annexes que sont les indemnités de remboursement anticipé, les frais de dossiers… et autres surprises qui peuvent vous attendre après avoir signé.

Le courtier en prêt immobilier est donc la meilleure solution pour être sûr de faire le bon choix et d’être bien conseillé, en évitant justement les mauvaises surprises. Négocier une offre de prêt est son métier, il connaît les contrats et les petites lignes que vous n’auriez peut-être pas vues.

De plus, et cela est primordial, il peut négocier des offres et des taux que vous, en tant que particulier, n’auriez jamais pu obtenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est pour la banque un apporteur d’affaires, il ne s’adresse pas elle pour un seul dossier, comme c’est le cas pour vous, mais peut potentiellement lui apporter de nombreux dossiers, et c’est ce nombre de dossiers qui lui permet d’avoir le pouvoir de négocier. C’est en quelque sorte le principe de la vente en « gros ». On obtient toujours de meilleurs prix quand on achète en grosse quantité.

Accompagnement, conseil, meilleures offres, l’intérêt d’avoir recours à un courtier est évident, sachant qu’il ne vous en coûtera rien, ses frais étant souvent pris en charge par la banque ou lissés dans le prêt, ce qui fait que vous n’avez rien à lui régler directement

Contactez-vite votre conseiller SOL-FIN pour en savoir plus