Focus sur le marchand de biens

Le métier de marchand de biens offre de belles perspectives, c’est un métier très intéressant et très prisé.
Pour autant, exercer ce métier n’est pas à la portée de tout le monde. En effet, cela nécessite des compétences larges et une connaissance parfaite du marché de l’immobilier. Comment et pourquoi devient-on marchand de biens ? En quoi consiste cette profession ? C’est ce que nous allons vous dévoiler.

Qu’est-ce qu’un marchand de biens ?

Le marchand de biens est un professionnel qui achète des biens immobiliers pour les revendre. L’objectif est de réaliser une plus-value sur la vente du bien. Ce professionnel est considéré comme un commerçant puisqu’il vend concrètement un bien qu’il possède. C’est ainsi qu’il se distingue de l’agent immobilier puisque ce dernier ne vend qu’une prestation et non un bien dont il est propriétaire.

Comment devient-on marchand de biens ?

Pour devenir marchand de biens, il est indispensable de connaître l’univers de l’immobilier. Pourquoi ?
Tout simplement parce que l’objectif est de réaliser une vente occasionnant une plus-value. Il est donc nécessaire de
connaître le marché immobilier et les prix pratiqués. De plus, il est important de savoir détecter un bien qui trouvera acquéreur. Pour un investissement locatif, pour acheter sa résidence principale, les futurs acquéreurs doivent avoir des garanties quant à la qualité du bien. Et cette qualité passe par les prestations du bien mais aussi par son environnement. Par exemple, en ville, un studio trouvera aisément un acquéreur s’il se situe à deux pas d’une université. Le marchand de biens doit sa réussite à sa maîtrise du secteur immobilier, ce métier ne laisse aucune place au hasard. Car le risque est réel. S’il acquiert un bien qui ne trouve pas preneur, son investissement n’est pas rentabilisé ce qui peut l’empêcher d’acquérir un futur bien pour réaliser une nouvelle plus-value.
Comme évoqué précédemment, le marchand de biens a une mission qui s’apparente à celle d’un agent immobilier. De ce fait, il doit maîtriser la vente et savoir valoriser son bien face aux potentiels acquéreurs. Il doit donc développer un très bon relationnel et un sens du commerce aïgu. Car, rappelons-le, il s’agit aussi d’un commerçant.
Enfin, bien sûr, pour devenir marchand de biens, il faut disposer des fonds nécessaires à la première ou aux premières acquisitions afin de réaliser ces fameuses plus-values qui permettront ensuite de réaliser toujours plus d’investissements et de ne pas rater de très belles opportunités.

Le statut du marchand de biens

Le marchand de biens est un professionnel qui doit ouvrir une structure qui peut être une SARL, une EURL ou une SCI. Il a le statut de commerçant et doit ainsi être inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés, tenir des comptes et émettre un bilan annuel, etc. En matière de fiscalité, le marchand de biens est soumis au régime fiscal des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Il est assujetti à la TVA. Il doit en outre bénéficier d’une assurance professionnelle puisqu’en tant que vendeur professionnel, il est responsable des vices cachés des biens vendus.

Pourquoi exercer cette profession ?

Si la profession de marchand de biens séduit, c’est naturellement en raison de son potentiel financier. Si le marchand de biens est un commerçant aguerri et qu’il maîtrise parfaitement le monde de l’immobilier, il est possible de réaliser des plus-values extrêmement importantes. À noter, en outre, que le statut de marchand de biens, contrairement à la vente en nom propre, exonère de taxes sur la plus-value. Dès lors que les premières ventes sont réalisées et les plus-values engrangées, le marchand de biens peut continuer à investir et éventuellement s’offrir l’opportunité d’acheter des biens plus conséquents capables de lui apporter un gain plus important. Car le marchand de biens peut acheter et revendre des maisons, des appartements, des fonds de commerce mais aussi des immeubles entiers.

Comment apporter de la plus-value à un bien immobilier ?

Apporter de la plus-value à un bien immobilier, c’est faire en sorte que les prestations soient plus attractives. Nous l’évoquions plus haut, un bien séduira par sa localisation et ses prestations. S’il est impossible d’agir sur la localisation, il est tout à fait possible de jouer sur le confort, la sécurité et la décoration du bien en réalisant quelques travaux, plus ou moins lourds. Prenons quelques exemples précis pour mieux comprendre. Le marchand de biens achète une maison à rénover à 100 000 euros avec combles aménageables. Il décide de faire réaliser des travaux dans toute la maison et d’aménager ces combles pour apporter une surface supplémentaire au bien. Si le montant des travaux s’élève à 50 000 euros et que la maison propose, au lieu d’une chambre initialement, 4 chambres, il peut, selon le secteur, aisément revendre ce bien 180 000 euros. Il réalise alors une plus-value de 30 000 euros. S’il achète un immeuble, au-delà des gros travaux, il peut privilégier la sécurité et le confort en apportant des prestations telles qu’un vidéophone, une installation de domotique dans les appartements, etc. Il peut aussi choisir de valoriser les espaces en regroupant des appartements, en créant des duplex, etc. Dès lors que l’habitat est amélioré et que le coût des travaux est optimisé, il est possible de réaliser une plus-value.

Source : http://www.journaldunet.com/patrimoine/pratique/immobilier/achat-vente-immobilier/19663/qu-est-ce-qu-un-marchand-de-biens.html