Le remboursement anticipé d’un prêt immobilier

Un nouveau projet immobilier, besoin de solder votre prêt, une épargne conséquente… plusieurs raisons peuvent vous amener à envisager un remboursement anticipé de votre prêt immobilier. Mais quel est le coût d’une telle opération ? Cela peut-il être à votre avantage ? Avez-vous le choix ? Vous allez comprendre que dans certains cas, cette opération peut s’avérer profitable.

Combien coûte un remboursement anticipé ?

  • Un montant minimum de remboursement

Vous pouvez à tout moment décider de rembourser tout ou partie de votre prêt. A vous de choisir le montant que vous souhaitez rembourser sans que celui-ci soit inférieur à 10% du montant total emprunté. Par exemple, dans le cas d’un prêt de 100 000 €, même s’il ne vous reste plus que 50 000 € à rembourser, si vous optez pour un remboursement par anticipation, le montant de celui-ci ne devra pas être inférieur à 10% de 100 000 €, soit 10 000 €. Cette condition ne s’applique pas bien sûr quand le solde restant à rembourser est inférieur à ce montant.

  • Calcul des indemnités de remboursement

A moins que vous n’ayez négocié cela dès le départ dans votre offre de prêt, vous devrez à la banque des indemnités de remboursement anticipé. Le montant de ces indemnités sera égal à 3% du capital restant dû, sans dépasser la somme de 6 mois d’intérêt sur le capital remboursé au taux du prêt, hors assurance.

Dans quel cas le remboursement anticipé peut-il être avantageux ?

Malgré ces indemnités de remboursement anticipé, il peut arriver selon les cas que l’opération soit finalement avantageuse.

En effet, lorsqu’il ne s’agit pas d’un remboursement total du prêt mais seulement d’une partie du prêt, il suffit de calculer si le montant des IRA (indemnités de remboursement anticipé) est inférieur ou supérieur à l’économie réalisée sur le coût du crédit.

Sur une petite somme, les IRA ne représenteront souvent que quelques centaines d’euros alors que la diminution du montant à rembourser permettra de raccourcir la durée de remboursement et de diminuer le coût du prêt. Une somme qui au final peut représenter quelques milliers d’euros.

Quelles sont les alternatives au remboursement anticipé ?

En revanche, toutes les situations ne permettent pas de faire des économies. Il est parfois préférable, en cas de rentrée d’argent, defaire un bon placement financier.

Enfin, comme évoqué plus tôt, lorsqu’il s’agit d’un remboursement total du prêt, les IRA ne peuvent se révéler avantageuses puisque l’on solde le prêt.

Il existe une alternative si toutefois vous souhaitez de nouveau emprunter pour une nouvelle acquisition. Selon les modalités de l’hypothèque accordée dans l’offre de prêt, il peut vous être possible de transférer votre prêt sur le second.

Pour être sûr de signer une offre de prêt dans les meilleures conditions, consultez votre courtier afin de vous assurer des modalités d’indemnités de remboursement anticipé proposées par votre banque.