menu

02 Solfin logo svg

VOTRE EXPERT CRÉDIT À : BÉZIERS | CLERMONT L’HÉRAULT | LATTES | NARBONNE | PERPIGNAN

Accueil » INFO » Nouvelle remontée des taux

Nouvelle remontée des taux

Nov 15, 2022

Au premier trimestre 2022, un léger décrochage s’était fait sentir sur le nombre de transactions dans l’ancien ; même si le 2ème trimestre avait montré une certaine vigueur, la chute de ce marché de l’ancien en août et en septembre s’est accélérée, amenant une baisse de l’ordre de 11,50% de l’activité sur les 9 premiers mois de l’année (en glissement annuel).

Les estimations pour l’ensemble de l’année évaluent à 810.000 le nombre de transactions dans l’ancien (contre 1,2 millions en 2021).
Paradoxalement, les prix ne baissent toujours pas, le marché restant largement déséquilibré entre l’offre et la demande. Rappelons qu’entre 2006 et 2016, le nombre de transactions annuelles s’élevait en moyenne à 640.000 opérations.

En ce début de novembre, la tendance se poursuit

Les taux des crédits immobiliers continuent d’augmenter, ce sur toutes les durées.

On s’y attendait malheureusement : alors que l’OAT 10 ans (Obligation assimilable du Trésor) a fluctué entre 2,40 et 3,02% au long du mois d’octobre, les banques ont répercuté cette hausse sur leurs taux de crédit. Si le taux d’usure (le taux maximal auquel une banque ne peut prêter) a permis d’éviter une hausse peut être encore plus forte, de nombreux candidats à l’accession à la propriété continuent de voir leurs projets refusés.

Désormais, sur 20 ans, les taux moyens s’établissent en moyenne à 2,30% ; sur 25 ans, c’est près de 2,50% qui sont proposés aux emprunteurs.

La fin d’année risque de voir encore de nouvelles hausses de taux, rapprochant toujours plus les barèmes bancaires du taux de l’usure.
Le recours à un courtier pour faire jouer la concurrence et l’optimisation de l’assurance de prêt sont 2 leviers indispensables pour augmenter les chances de voir aboutir son projet immobilier.