Évolution des prix de l’immobilier en 2016

Depuis la crise des subprimes de 2008, le marché de l’immobilier, comme de nombreux autres secteurs, souffre et ne parvient pas à retrouver l’âge d’or des années 2000. C’est à cette époque que les prix s’étaient envolés, une aubaine pour de nombreux investisseurs. Depuis la crise, tout a changé, et depuis plus de 4 ans les prix ne cessent de baisser. Un retour à la hausse serait-il enfin prévu pour 2016 ?

Quelle prévision pour les taux d’intérêt des prêts immobiliers?

Pour réaliser leur projet immobilier, de nombreux foyers se tournent vers des organismes bancaires et ont recours au prêt immobilier pour compléter leur apport personnel. Le montant emprunté varie donc fortement en fonction du taux accordé au prêt.

Depuis 2 ans, les taux sont à la baisse et ont même atteint des records. Alors qu’en milieu d’année 2015, nous avons assisté à une légère augmentation de ces taux, elle n’a été qu’éphémère. Ils ont de nouveau rapidement atteint leurs seuils les plus bas.

Les prévisions pour l’année 2016, même si cela reste incertain, sont plutôt optimistes pour les futurs acquéreurs. Les taux devraient encore rester très bas et permettre ainsi à de nombreux foyers d’investir dans l’immobilier, en ayant l’opportunité d’emprunter une somme plus importante qu’ils n’auraient pu le faire avec un taux plus élevé.

Répercussion des taux sur les prix de l’immobilier

Les professionnels de l’immobilier sont très attentifs à l’évolution des taux d’intérêt des prêts immobiliers puisqu’ils ont une répercussion évidente sur le marché de l’immobilier, même si les effets peuvent tarder à apparaître, ou être atténués par d’autres facteurs, comme la peur d’investir en période de crise.

En toute logique, quand les taux sont bas, les conditions d’emprunt sont plus favorables. L’occasion d’investir dans l’immobilier s’offre donc à plus de foyers qui n’auraient pas eu la possibilité de le faire il y a quelques années. Pour ceux qui pouvaient se le permettre, c’est le montant emprunté qui augmente, et donc l’opportunité d’acheter un bien à un prix plus élevé. Plus d’acquéreurs potentiels, avec plus d’argent à leur disposition, tout était réuni pour permettre aux vendeurs d’augmenter les prix des biens à vendre.

Mais ce n’est pas ce qu’il s’est passé ces 2 dernières années. Une frilosité ambiante, la morosité des ménages, la peur de l’avenir, l’augmentation du chômage… les acquéreurs n’ont finalement pas répondu présents, les prix n’ont pas pu augmenter et ont même continué à baisser. Les ventes immobilières ne se sont donc pas envolées alors que toutes les conditions étaient réunies : des taux au plus bas et des prix qui baissent.

Selon certains professionnels, nous devrions assister en 2016 à l’inversion de cette tendance, mais trop tardivement pour que la hausse soit franche d’ici la fin de l’année. Tout porte donc à croire que cette année 2016 marquera la fin de 4 années successives de baisse des prix de l’immobilier.

Vous avez un projet immobilier en tête ? Il est encore temps de profiter de cette conjoncture très favorable. Même si c’est prévisions restent incertaines, ce serait dommage de prendre le risque d’attendre une hausse des prix, et contre toute attente une hausse des taux !