menu

VOTRE EXPERT CRÉDIT À : BÉZIERS | CLERMONT L’HÉRAULT | LATTES | NARBONNE | PERPIGNAN

Accueil » INFO » DPE : L’IMPACT SUR LE PRIX DES LOGEMENTS

DPE : L’IMPACT SUR LE PRIX DES LOGEMENTS

Mar 11, 2022

Le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) a vu son mode de calcul modifié récemment.

Et cela a des conséquences sur les prix de certains biens ! Servant principalement à estimer la consommation d’énergie etles émissions de gaz à effet de serre des logements, il est obligatoire en cas de mise en location ou de vente d’un bien immobilier. Il permet ainsi de classer les logements en 7 catégories allant de « A » à « G » pour les biens les plus énergivores.

Son renforcement a fait augmenter mécaniquement le nombre de logements les moins bien classés (F et G) : selon le portail d’annonces Bien’ici, ils représentent désormais 12% des annonces de transaction, le double de 2021 ! Bien’ici relève que le prix au m2 des logements classés G a diminué d’environ 25% depuis juin 2021…
une baisse loin d’être négligeable pour les vendeurs.

En ce début mars, la tendance haussière observée le mois dernier se confirme.

Ce sont principalement les profils les moins qualitatifs qui pâtissent le plus de cette tendance : ainsi les dossiers les plus tendus voient leurs taux augmenter de 0,10 à 0,20%, voire 0,30% dans certains établissements.

Le taux moyen sur 20 ans dépasse désormais 1% pour la première fois depuis le début de l’année. Autre constat, l’impact du DPE sur l’apport que pourra exiger la banque pour accepter le projet
de financement : certains établissements demandent désormais jusqu’à 20%
d’apport pour les logements qualifiés de « passoire énergétique ». Décidément, les logements énergivores ne sont pas à la fête !