2015 : La baisse des prix de l’immobilier continue !

Bonne nouvelle, les prix baissent ! Bonne nouvelle ? Du moins pour les acheteurs… car pour les vendeurs, c’est plutôt la crise !

Les prévisions pour 2015

Elles ne sont malheureusement pas très optimistes pour les vendeurs. Hormis pour Paris intra-muros, où l’on espère renouer avec une très légère hausse de l’immobilier de 0,5 %, sur l’ensemble du territoire, il faut s’attendre à une baisse des prix pouvant aller de 2 à 7 %.

Cette baisse s’explique de plusieurs manières. Tout d’abord, d’un point de vue très mathématique et économique, il s’agit tout simplementd’un problème d’offre et de demande. En effet, alors qu’il y a quelques années, on comptait plusieurs acheteurs pour un vendeur, on ne compte plus aujourd’hui qu’à peine un acheteur actif pour un vendeur.

Et cet acheteur actif, compte tenu de la pression fiscale et du contexte économique actuel, comme la peur du chômage entre autres, peut facilement hésiter à se lancer et à investir dans un projet de telle ampleur.

Les vendeurs, dans leur malheur, ont tout de même la chance de voir les prix des taux de crédit diminuer car cette baisse favorise un léger maintien des prix. La situation deviendrait pour eux beaucoup plus critique si les taux venaient à remonter car les professionnels de l’immobilier estiment qu’une hausse des taux de 1% entrainerait une baisse des prix de 10% !

Des solutions pour débloquer la situation ?

Il n’existe pas de solutions miracles, les vendeurs ne peuvent que subir la crise qui touche actuellement le marché de l’immobilier.

En revanche, même s’ils sont effectivement impuissants face aux phénomènes conjoncturels que nous avons évoqués précédemment, ils restent maîtres d’une chose essentielle : le prix de vente.

En cette période difficile, ils doivent se montrer raisonnables et réalistes sur les prix de vente, et envisager de concéder des rabais. Mais surtout, ils ne doivent pas se montrer attentionnistes. Trop attendre avant de revoir une offre à la baisse peut être une grosse erreur, car cela revient à prendre le risque de voir le marché s’effondrer davantage, et les prix de vente avec.

Les grands gagnants

Vous l’aurez donc compris, les grands gagnants de cette crise sont les acheteurs. Toutes les cartes sont entre leurs mains pour réussir de belles transactions immobilières !

On le dit et on le répète depuis maintenant plusieurs mois, la baisse des taux n’en finit pas de battre des records ! En ce début d’année, la moyenne des taux a atteint 2,38%, du jamais vu depuis 70 ans ! Et les analystes ne prévoient pas de hausse abrupte pour 2015. Les acheteurs ont encore de beaux jours devant eux pour souscrire des crédits très avantageux auprès des organismes bancaires.

Et comme nous l’avons vu précédemment, avec une offre quasi supérieure à la demande, le rapport de force joue en faveur des acheteurs qui ont tout loisir de négocier les prix. On remarque que dans 85%  des cas les biens ne se vendent pas au prix annoncé, avec une négociation moyenne de 9% sur le prix de vente, ce qui peut représenter, selon les biens concernés, des sommes relativement intéressantes.

Bref, tous les voyants sont au vert pour investir, l’année 2015 pourrait être l’année de réalisation de votre projet immobilier !