« Une succession de challenges à relever »

img_7294_11« J’aime les chiffres, et la relation avec les gens. Lier les deux, c’était l’idéal. » Voilà comment Thierry Betrancourt a amorcé une nouvelle carrière dans le courtage, en 2016. Après un CV déjà riche.

A 46 ans, le Narbonnais d’adoption est retraité de l’armée de l’air. 20 ans de passé militaire, après des études en Comptabilité Finances, en Gestion des entreprises puis en ressources humaines. A l’État Major de Paris, Thierry a tout d’abord assuré la gestion du personnel des unités stratégiques avant de basculer sur le recrutement.

Les relations humaines sont, depuis, restées le fil conducteur de son parcours. « J’ai toujours recherché le contact avec les gens », reconnaît Thierry. En 2013, il intègre la Maison Locale d’Insertion (MLI) de Narbonne comme conseiller en insertion professionnelle en charge de la mise en place du dispositif Garantie Jeunes. Il en deviendra le formateur national, créant un logiciel informatique dédié au projet avec une société narbonnaise.

Toujours en quête d’échanges, il intègre le Centre des Jeunes Dirigeants

Toujours en quête d’échanges, Thierry intègre parallèlement le Centre des Jeunes Dirigeants et lance l’action « Je suis le patron » afin de permettre à des jeunes de suivre un chef d’entreprise, durant une semaine. Il fait la connaissance de Sol-Fin. Le contact passe immédiatement.

L’esprit d’équipe, encore, et le goût du défi séduisent l’ancien espoir du football, autrefois défenseur à Amiens.  « J’aime les challenges, chercher à aller toujours plus haut », confie Thierry, qui va passer le diplôme d’Intermédiaire en opérations bancaires et services de paiements (IOBSP) pour devenir courtier en prêt immobilier.

Dans le sport comme dans le travail, Thierry aime « aller au bout des choses ». Que cela soit au tennis, où il a été classé 15-3, au golf, « à la recherche du geste parfait », ou encore sur les semi-marathons, « qu’il faut finir ! »

Son métier de courtier, il le voit comme une succession de « challenges à relever », que cela soit auprès des clients, des banques ou des professionnels de l’immobilier. Le must, pour ce compétiteur-né.