« On répond à un besoin. On ne le crée pas. C’est ce qui est intéressant »

img_7311_11« Le banquier est généraliste. Le courtier est spécialiste. » Deux phrases courtes, efficaces, pour résumer son métier. Stevo Dojcilovic est ainsi. Direct et réactif. « Notre rôle, en plus d’optimiser le prêt immobilier, est de faire gagner du temps au client, ainsi qu’au banquier. »

L’ancien volleyeur professionnel est arrivé de Nice à l’été 2010, pour s’associer à Julien Bely, qui venait de créer Sol-Fin à Narbonne. Les deux hommes s’étaient connus sur les parquets et avaient poursuivi leur amitié sur le sable, lors des tournois de beach, l’été.

Après un an passé dans l’Aude, Stevo s’installe à Lattes pour développer la clientèle dans l’Hérault. Etudiant en études sportives universitaires (Staps), formé aux métiers de la communication, du marketing et au poste de commercial au sein du club professionnel de Ligue A Nice Volley, l’ancien central en garde un grand esprit d’autonomie. « J’ai tout appris tout seul, sur le terrain. C’est très formateur. » En 2007, il intègre une boîte de gestion de patrimoine. Là encore, c’est lui, seul, qui monte sa clientèle et prend en main les dossiers.

Un professionnel indépendant et discret

Aujourd’hui spécialisé dans le prêt immobilier, ce professionnel discret a été rejoint par 2 autres courtiers, Lucas Maeso et Bertrand Chrétien. Ensemble, ils se partagent Montpellier, le littoral et l’arrière-pays de la métropole.

« On répond à un besoin. On ne le crée pas. C’est ce qui est intéressant. Le client vient spontanément. Il est demandeur. »